Journal de Millau

TAKH

Sur le causse Méjean comme sur les causses Noir et du Larzac, c’est essentiellement des brebis que nous avons l’occasion de croiser. Depuis une trentaine d’années, un autre animal y vit dans des conditions de liberté totale : le cheval de Przewalski. Une espèce qui était en voie de disparition et dont l’association Takh a permis la sauvegarde.

Photo du journal