Actualité

TAKH cherche un consultant en écotourisme pour le développement de son site d’élevage du Villaret.

Offre consultant

Gaunitz et al. ont élaboré une hypothèse expliquant l’origine du cheval de Przewalski, dans un article récemment paru dans la revue Science1. Le cheval de Przewalski descendrait d’individus domestiques retournés à la liberté (animaux dits féraux marrons), élevés par le peuple de Botai ayant vécu au nord du Kazakhstan, il y a 5 500 ans. Le caractère domestique de ce noyau de population est loin de faire l’unanimité et les indices pointant une possible domesticité ont tous reçu des contre arguments2,3:

-   le nombre élevée d'ossements retrouvés (300 000) supposé prouver une forme d'élevage peut être expliqué par une forte pression de chasse le long d'une route de migration

-   la robustesse de certains os des jambes supposée démontrer une adaptation à la monte et au travail peut être expliquée par des facteurs environnementaux.

-   la poignée d'observations d'usure de dent suggérant l'utilisation d'un mors et les proportions de certains éléments chimiques dans des fragments de poteries sensées démontrer une consommation de lait de jument posent des problèmes méthodologiques (notamment faible nombre d’échantillons pris en compte).

Par ailleurs l’article dans Science ne démontre pas en quoi le Przewalski serait passé par la phase de sélection génétique inhérente à tout processus de domestication4,5. On ne trouve pas non plus chez ce cheval le jeu de gènes associés à la domestication6. Le cheval de Przewalski garde de plus sa crinière dressée, un caractère commun à tous les équidés sauvages7.
Nous pensons donc que dans l’état actuel des connaissances, il est injustifié de considérer le cheval de Przewalski comme un animal féral marron, bien qu’il soit probable qu’un petit nombre d’individus ait fait l’objet de tentatives d’apprivoisement par le peuple de Botai.

References
1. C. Gaunitz et al., Ancient genomes revisit the ancestry of domestic and Przewalski’s horses. Science, eaao3297 (2018).
2. P. Kosintsev, P. Kuznetsov, COMMENT ON “THE EARLIEST HORSE HARNESSING AND MILKING.” Tyragetia. 7 (2013).
3. M. A. Levine, Domestication and early history of the horse. The domestic horse: the origins, development and management of its behaviour, 5–22 (2005).
4. J. Diamond, Evolution, consequences and future of plant and animal domestication. Nature. 418, 700–707 (2002).
5. G. Larson et al., Current perspectives and the future of domestication studies. Proceedings of the National Academy of Sciences. 111, 6139–6146 (2014).
6. M. Schubert et al., Prehistoric genomes reveal the genetic foundation and cost of horse domestication. Proceedings of the National Academy of Sciences. 111, E5661–E5669 (2014).
7. L. Boyd, K. Houpt, in Przewalski’s horse: the history and biology of an endangered species (Lee Boyd and Katherine A. Houpt, Albany, State University of New York Press., 1994).

 

Nous recrutons un (e) volontaire en Mongolie pour un an.

Offre volontariat

Nous recherchons un(e) bénévole pour juillet et août au Villaret pour l'accueil du public.

 bénévole juillet août 2017

 

Nous cherchons un volontaire pour un an pour la Mongolie à compter du 15 Juillet 2017.

Offre volontaire Mongolie

Nous sommes à la recherche d'un(e) stagiaire en Master pour l'élaboration d'un business-plan pour le développement éco-touristique de notre site du Villaret en Lozère.

Offre de stage

Nous recrutons à partir du 1er février 2017 un volontaire en Mongolie pour un an.

offre volontaire

Notre centre d'information est ouvert, du 8 Juillet au 25 Août 2016. Les visiteurs pourront voir les chevaux avec les poulains de l'année, acheter des produits TAKH et de l'artisanat mongol.
Hélène Roche propose deux stages d'initiation à l'éthologie équine au Villaret du 1er au 5 Août et du 8 au 12 Août.

Nous recrutons un(e) volontaire à partir du 1er août 2016, pour 1 an.

Volontaire Mongolie 2016-2017

Nous recrutons un directeur de programme en Mongolie pour une durée de 5 ans à partir de début 2016.

 Offre TAKH KTT programme director

La directrice et co-fondatrice de l'association Takh, Claudia Feh, a récemment collaboré à la rédaction d'un article dans la revue Current Biology, qui dénoue l'histoire génétique du cheval de Przewalski. Les chercheurs ont séquencé les génomes complets de 21 chevaux domestiques et 17 chevaux de Przewalski, dont des spécimens historiques datant de 1878 à 1929. Les résultats confirment que les branches des chevaux domestiques et des chevaux de Przewalski se sont séparées il ya environ 45.000 ans. Alors qu'il y a eu un certain mélange génétique entre les deux espèces depuis leur séparation, l'échange était moindre que ce qu’on aurait pu croire. Cette recherche a également identifié des gènes uniques propres aux chevaux de Przewalski et clarifié les conséquences génétiques de plus de 100 ans de captivité. Le Dr Ludovic Orlando, un des responsables scientifiques du projet, a conclu «La génomique va nous aider à optimiser les efforts de préservation du cheval de Prze­walski. Elle permettra en effet de privilégier les individus génétiquement les plus purs lors de la reproduction, pour progressivement éliminer des traits génétiques issus du cheval domestique, tout en limitant au maximum la consanguinité.» (letemps.ch)

En 1993 notre directrice et ses collaborateurs ont amené 11 chevaux de Przewalski de divers zoos européens au Villaret. Après une période d’adaptation sur la steppe Cévenole, ces chevaux ont retrouvé leur nature sauvage: ils ont appris à partager le pâturage et former un seul troupeau composé de plusieurs familles. En 2004 et 2005, 22 de leurs descendants ont été réintroduits dans la zone périphérique du Parc national de Khar Us Nuur à l'ouest de la Mongolie. Aujourd’hui ils y ont atteint une population de 53 individus.

En Juillet, Sabrina, la doyenne du troupeau et dernier cheval originaire des zoos est morte à 27 ans au Villaret. Mais, son legs se perpétue : elle a donné naissance à 7 poulains, qui, eux même ont produit au moins 20 descendants dont quelques-uns vivent aujourd’hui sur la steppe Mongole.

Le centre d’accueil au Villaret est actuellement ouvert jusqu'au 25 août 2016 de 10h à 13h et de 16h à 19h tous les jours sauf le samedi. Les visiteurs peuvent visiter l'exposition ou acheter des produits Takh et de l'artisanat en provenance de la Mongolie. Les visiteurs peuvent également observer les chevaux et leurs poulains.

L'association TAKH recherche 2 stagiaires pour assurer l''accueil du public au hameau du Villaret (48150) pour l'été 2015.

Lieu : Le Hameau du Villaret dans le Parc national des Cévennes. (distant de 30 min en voiture de Florac, de 30 min de Meyrueis, de 45 min de St Enimie, et d'1 heure de Mende).Le Villaret est un petit hameau isolé, habité par l'association qui occupe plusieurs bâtiments et le Parc National des Cévennes. Le hameau du Villaret est un endroit très isolé. Les commerces et les lieux animés ne sont pas très éloignés en distance mais les routes étant petites et très sinueuses, il faut beaucoup de temps pour se déplacer sur le Causse Méjean, sorte de plateau à environ 1000 m. d'altitude.

Période concernée : du 3 juillet au 29 août 2015

Missions :

  • accueil du public : réponse aux questions des visiteurs, mise en place de l''exposition, diffusion de film, suivi du livre des visiteurs, vente d'articles ou souscription de parrainages de chevaux au profit de l'association, tenue du livre de caisse, comptage du nombre de visiteurs. Une longue vue sera mise à disposition afin que les visiteurs puissent observer les chevaux dans le parc depuis l''accueil.
  • Si les stagaires sont intéressés, ils pourront accompagner ou aider le technicien permanent dans son activité journalière pour la surveillance des chevaux, l'entretien de la cloture, etc.

Horaires :
Ce sont les mêmes que les horaires d'ouverture au public, c'est à dire : de 10h à 13h et de 16h à 19h tous les jours sauf le samedi (roulement à 3 personnes)

L'association propose de prendre en charge :

  • Les frais de transports aller-retour pour venir au Villaret et en repartir
  • L'hébergement, dans la maison qui lui appartient : le couchage est possible dans un petit dortoir. Une salle de bain (avec lave-linge), une salle commune et une cuisine équipée de vaisselle sont à disposition.
CONTACT : Anne-Laure FAQUET - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

2014 fut marquée par un nombre record de poulains : 19 en totale, 10 à Seer et 9 à Villaret. Malheureusement, cette année fut aussi marquée par une mortalité inhabituelle en Mongolie, en partie à cause d'une épidémie d'anthrax : une bactérie trouvé dans la nature qui « éclat » de temps en temps en Mongolie et ailleurs.

Au Villaret, nous avons touché, même dépassé, le seuil d'accueil du site en 2014. Comme nous n'alimentions pas les chevaux, il faut beaucoup d'espace pour relativement peu d'individues. Donc, notre solution a été de déplacer les chevaux dans le nord-est d'Espagne sur un site similaire au Villaret : les chevaux continueront à habiter dans des conditions semi-libres.

Nous recrutons un(e) volontaire pour la Mongolie pour un an à partir du 1er Mars 2015.

Veuillez trouver en pièce jointe l’offre: volontaire TAKH Mongolie 2015-2016

Il nous reste encore quelques pelotes de laine de bébé chameau. Les femmes de la communauté de khomyntal vous proposent un duvet exceptionnellement fin, 100% naturel et filé à la main par leur soin. Soutenez cette initiative en vous offrant une laine originale pour vos créations ! Rendez vous sur notre boutique en ligne.

Le centre d'accueil au Villaret sera ouvert du dimanche 6 Juillet au vendredi 29 Août.

Nous sommes ouverts tous les jours sauf le samedi, de 10h à 13h et de 16h à 19h. Venez nous rendre visite pour choisir le cheval que vous parrainerez en 2015, découvrir l'exposition, la boutique, les chevaux et discuter avec notre équipe !

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l'univers des chevaux et leur comportement, inscrivez vous pour un stage de 4 jours au Villaret avec une éthologiste.

Non, Paleomix ne sort pas de la BD d'Astérix et Obélix ! Paleomix est le nom d'un groupe de recherche du Centre de GeoGenetics de l'Université de Copenhague. En 2013, ces chercheurs ont publié un article scientifique très important pour la connaissance de la biologie du cheval de Przewalski.

L'article, publié dans la prestigieuse revue Nature, a déterminé que, d'un point de vue évolutif, les chevaux de Przewalski et les chevaux domestiques ont divergé génétiquement il y a 38 000 à 72 000 ans. Cela signifie que le cheval de Przewalski est vraiment une espèce différente des chevaux domestiques, et qu'il est bien le dernier cheval sauvage.

En hommage à ce groupe de chercheurs, nous avons nommé un poulain de 2013, né en Mongolie, Paleomix (dans la photo en haut). Selon notre volontaire-garde présente là-bas, Paleomix est le plus beau, le plus grand et le plus costaud des poulains de 2013. Il profite ainsi de sa taille pour aller "chercher" les poulains plus âgés des autres groupes, car dans sa famille, il n'y a qu'un seul poulain de 2013 : Nine, une jeune pouliche plus menue. Paleomix joue donc plutôt avec les poulains Higgs et Urgamal, et ensemble ils forment un petit "trio de terribles" qui font les cent coups. Le futur des étalons de Mongolie, rien de moins!

Cliquer ici pour parrainer Paleomix !