Pendant les années 1980, Claudia Feh, éthologue équin, a étudié comment les chevaux de Camargue forment des groupes familiaux lorsqu'ils sont laissés en semi-liberté. Ses recherches sur les chevaux en semi-liberté l'ont amenée à l'étude du cheval de Przewalski – le dernier cheval sauvage – et à la création de l'Association Takh en 1990.

Le cheval de Przewalski s'est éteint à l'état sauvage dans les années 1960, ne survivant que dans les zoos jusqu'aux années 1990. Son territoire d'origine est l'Asie centrale, où il a vécu pendant des centaines ou des milliers d'années sans avoir été domestiqué.

En 1993, Claudia Feh et son équipe ont amené 11 chevaux de Przewalski de divers zoos européens au Villaret dans le Parc National des Cévennes, dans le sud de la France. Les chevaux se sont vite adaptés aux conditions difficiles de ce site montagneux, et en 2004 et 2005, 22 chevaux ont été transportés dans zone tampon du Parc national de Khar Us Nuur à l'ouest Mongolie. Cette population est maintenant en cours de réimplantation.

Grâce à ses recherches en Camargue, dans les Cévennes en France et à Khar Us Nuur en Mongolie, l'Association TAKH a acquis une solide compréhension du comportement des chevaux. Cette connaissance a des répercussions profondes sur la dynamique des populations, ce qui le rend extrêmement utile dans la gestion de la population réintroduite.

horse groomfoal